Après un accident ou une maladie de longue durée, le médecin suggère de reprendre le sport petit à petit. Demander conseil auprès d’un professionnel comme un kinésithérapeute ou un ostéopathe est une excellente idée. Des rééducations ou exercices spécifiques et des conseils permettrons la reprise du sport sans encombre. comme la rééducation post-opératoire et la rééducation neurologique. Le kiné ou l’ostéo sont en mesure de vous guider à faire travailler les muscles comme il se doit sans les brusquer davantage. Voici quelques suggestions à mettre en pratique :

 

reprise du sport: 5 conseils

1) L’échauffement

 

Encore appelé dégourdissement ou assouplissement, cet exercice physique préliminaire joue un rôle crucial avant de faire du sport. Que vous soyez un sportif amateur ou un athlète, sachez que l’échauffement constitue une étape obligatoire à réaliser pour assouplir et échauffer les muscles. Cela prépare notre corps à subir les différentes épreuves sportives à pratiquer.

 

Pour ce faire, bon nombre de spécialistes suggèrent le footing pendant une bonne dizaine de minutes. Faites-le progressivement sans aller trop vite. Le but est d’activer un peu à peu le système cardiaque et respiratoire pour qu’ils assument leurs rôles d’oxygénation comme il faut.

 

2) Dégourdissez les muscles

 

L’objectif consiste à faire échauffer les muscles, il est donc nécessaire de faire quelques exercices physiques pour élever la température de ces organes contractiles. Il faut mentionner que ces entraînements ne doivent pas être faits à la légère. Quelques techniques doivent être bien suivies comme l’alternance des bras et jambes. La déchirure musculaire fait partie des imprévus qui sont difficiles à guérir, il faut y aller doucement..

 

3) Travaillez votre équilibre

 

Cette étape peut s’avérer essentielle dans la mesure où elle stimule le cerveau. Elle figure parmi les mouvements de haute importance lors des séances d’une rééducation neurologique. Pour la mener à bien, vous vous appuyez sur votre pied pour maintenir l’équilibre. Pendant ce temps, vous pouvez simultanément faire des petits exercices avec le reste de votre corps. Lorsque cet effort épuise votre pied, vous n’avez qu’à changer de jambe. Quelques dizaines de secondes suffisent pour chaque pied. Cet exercice ne requiert aucune connaissance particulière. Il peut s’avérer à la fois facile et rapide. Toutefois, l’application détient d’innombrables avantages démontrés.

 

4) Entraînez-vous de manière progressive

 

Toutes ces étapes finies, vous pouvez maintenant pratiquer les activités physiques de votre choix, mais tout en douceur sans brusquer tous les systèmes de votre corps. Il ne faut pas oublier que les voies respiratoires et cardiaques peuvent être facilement touchées avec les exercices abusifs. Et les conséquences peuvent être néfastes si vous ne restez pas prudent.

Pour ne pas aller trop vite, je vous recommande de reprendre le sport de manière progressive. Afin de parvenir à cette fin, vous pouvez augmenter le rythme peu à peu. Le but consiste à éviter les risques d’épuisement et de déchirure.

Apprenez également à ne pas franchir vos capacités, car sinon vous risquez de vous blesser involontairement. Vous devez apprendre à vous connaître.

 

5) Faites des étirements à la fin de l’exercice

 

À signaler que cette étape est souvent négligée par de nombreuses personnes. Cependant, elle se révèle être importante pour d’innombrables raisons. D’abord, ce mouvement vous aide à éviter les courbatures. Parfois, les sportifs ne se rendent même pas compte que ces douleurs musculaires sont les effets de l’absence des étirements. Selon les sources sûres, leurs bénéfices peuvent durer jusqu’à 48 heures.

Ensuite, les étirements empêchent aussi les maux des muscles douloureux et durs. À mentionner que ce type de tiraillement fait beaucoup souffrir après les activités physiques. Pour éviter ce genre de problème, je vous conseille d’accorder quelques minutes pour faire des étirements après les exercices.

Pour les mener à bien, il vous suffit d’étirer toutes les parties du corps à savoir les bras et les jambes. Quelques secondes sont parfaites pour chaque membre et il n’existe aucune technique compliquée pour réaliser ces mouvements. Pour conclure, il s’avère nécessaire de préciser que ces derniers dépendent de l’activité physique à faire. Il est donc préférable de se renseigner sur la durée de l’étirement selon le sport pratiqué.

Pin It on Pinterest